Communication émotionnelle Publié le

Au CoWork’ de Bussy, nous avons abordé la rentrée avec François Maurin, comédien, formateur, coach et jeune golfeur. Au programme :

Comment convaincre en utilisant nos capacités d’influence, dans la vie quotidienne et face à nos prospects, nos fournisseurs, nos clients ?

Tout est question d’outils, tel le golfeur qui se saisit de son driver pour envoyer la balle au loin et du sand wedge pour la sortir du sable, et pas l’inverse… Prenons un exemple :

Vous avez rendez-vous avec un prospect. Plutôt que de lui lire la présentation Powerpoint que vous avez préparée – qui n’est autre qu’un document que vous pouvez lui transmettre pour information – concentrez-vous sur la communication en face à face. Pourquoi ? Car vous avez le pouvoir de modifier ce que pensent et ressentent les personnes en face de vous. Les faire passer du scepticisme à l’envie, de la méfiance à la confiance.

Comment ? Grâce à notre spécificité humaine, le langage, la mémorisation par la narration. Nos cerveaux n’enregistrent pas les listes, ils enregistrent les histoires.

La communication émotionnelle

C’est là qu’intervient votre capacité à capter l’attention, à emmener votre prospect en voyage en lui racontant votre histoire, c’est tout le pouvoir du storytelling. Concrètement, comment s’y prend t-on ? Selon Bob Mc Kee, le pape de storytelling, il y a : un début, un milieu, une fin. Passez à l’action, sachez quelle est la finalité de votre échange (signer un contrat, par exemple), emmenez votre interlocuteur en voyage, terminez par une conclusion claire et soyez captivants tout du long !

Essayez, vous verrez, ça marche !

Merci à Cécile Delattre pour son accueil au CoWork’ de Bussy et à François Maurin pour ce voyage inspirant.